Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal d'Aasha Bipolaire

Le journal d'Aasha Bipolaire

Le quotidien d'une jeune femme vivant avec "l’handicape invisible", la maladie psychique, la bipolarité.

Lassitude quand tu nous tiens

Lassitude quand tu nous tiens
Lassitude quand tu nous tiensLassitude quand tu nous tiens
Lassitude quand tu nous tiens

Lassé, désespéré, envie d'en finir avec la souffrance, les difficultés...pourquoi y croire quand personne ne nous croit !?
Pourquoi se battre quand on nous laisse tomber !? Pourquoi continuer à prétendre être bien, quand notre cœur se déchire et que quoiqu'il y aient des proches au courant de notre cas si particulier, on se sent coupable et on a le droit de ne pas gêner la vie des autres.
Je continue à prendre mon traitement en pensant quand même qu'il y a encore des choses à ajuster.

Et chose IMPORTANTE, même arrivé à ce point-là, il ne faut pas arrêter son traitement et si on y pense aller directement parler à son médecin pour en discuter.
Aujourd'hui, dans " Les feux de l'amour", le personnage de Sharone qui souffre de bipolarité et d'hallucination s'est laissé tenter par l’électrothérapie. Même si je trouve que le sujet de la maladie est évidemment abordé de façon désinvolte, il y a quand même un message sur l'avancée médicale dans le domaine de la psychothérapie qui est passé.
Bon évidemment, en ce moment c'est un phénomène de mode aux USA entre les séries et célébrités qui dévoilent leurs secrets...
Bref, si cela peut faire avancer les recherches sur ce genre de maladie, pourquoi pas.
C'est bizarre, ce soir j'ai la sensation de tête lourde et je ne sais pas trop quoi dire.
Je crois qu'envisager que je n'ai plus d'option m'a vraiment épuisé. Malgré le fait que je maudis le jour où j'ai appris que j'avais cette maladie, réaliser à quel point c'était grave et pénible pour moi et surtout pour mon petit. C'est bien grâce ou à cause de lui que je suis encore là à me battre pour être en vie.


Encore une chose, un ami bipolaire m'a téléphoné en apprenant que ça n'allait pas bien. Et bien, recevoir ces paroles réconfortantes non mais qui donnent espoir via des conseils bien avisés. Il vit ça depuis plus longtemps que moi et il m'a dit une chose incroyable : "Tu sais moi, j'ai dû recommencer ma vie une dizaine de fois au moins".
J'en suis resté muette, accepter de tout recommencer encore et encore. Tenir bon, qu'un jour meilleur arrive. Tourner la page sur une vie de souffrance et reconstruire une nouvelle via de nouveau projet.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article